Aller au contenu Aller au pied de page

La balade du temps passé…

Par Jean VEDIAUD…. 2 octobre 1889….

Sur le côté ouest de la commune de SAINT-SEVER DE SAINTONGE, une petite rivière s’écoule lentement de Maison Neuve à la Charente. Des noms de lieux pittoresques s’égrènent le long de son cours : Crève-Cœur, Chantemerle, Le Florentin….

La Seugne est le trait d’union entre les hommes qui habitent le long de ses berges.

Nous voici plus d’un siècle en arrière…le 2 octobre 1889…

Aujourd’hui c’est le lundi de foire à Saintes. Arrivé à St-Sever depuis la dernière St Michel, je m’y rends pour faire des achats. 16 km à pied, ça fait 3 heures de route.

Il faut que je traverse la Seugne au gué de Chantemerle. J’en profite pour m’arrêter chez le coiffeur installé à cet endroit. Il y a déjà des clients et cet intarissable coiffeur raconte des histoires.

« Savez-vous que les deux moulins à eau sur le Seugne travaillent actuellement à plein…cela crée même des embouteillages de charrettes dans le village…et à la gare de Beillant l’activité est grande aussi…l’armée charge un train complet de rouches coupées plus haut près des grandes eaux du marais…cette rouche sert de litière pour les chevaux du 6è régiment d’Infanterie à la caserne de Taillebourg de Saintes…c’est le cafetier à côté qui est content avec tout ce monde, il ne désemplit pas ».

Je lui demande : « mais les moulins de Chantemerle, il y a longtemps qu’ils existent ? » Le coiffeur, heureux de trouver en moi un auditeur attentif explique :

Moulins de Chantemerle sur la Seugne (hier)

« La tradition veut qu’ils existaient avant la révolution de 1789. D’ailleurs dans un roman écrit par je ne sais qui, l’auteur parle du moulin de Chantemerle, et l’action se passe sous Louis XV ». Intrigué par l’activité déployée par les moulins, je demande s’il y en a d’autres sur la Seugne.

« Oui, il y a aussi celui de Crève-Cœur, mais il travaille beaucoup moins. D’ailleurs depuis les travaux sur la Seugne vers 1850, il y a un problème d’entretien et de répartition de l’eau entre les différents bras de la rivière. Voyez-vous, le Président Jules GREVI ; c’est le Président de la République monsieur, vient de signer un décret sur l’entretien de la Seugne. Même à Paris l’on parle de notre petit coin de province. Le Député l’avait bien dit que c’était important ».

CHANTEMERLE UN LIEU DE COMMUNICATION

Rasé de près et les cheveux courts je vais reprendre ma route et traverser le gué. Le coiffeur ajoute : « hé oui, monsieur, pour aller à Saintes il faut passer par Chantemerle, Courcoury, les Gonds. Monsieur le Député l’avait bien dit qu’il y aurait un pont sur la Charente, mais ce n’est pas demain la veille ».

Ce diable de coiffeur, avec ses histoires, éveille en moi plein de réflexions : Chantemerle, c’est un lieu de passage, d’activité économique, de rencontres et de discussions entre les hommes.

vue des moulins de Chantemerle à Saint-Sever de Saintonge
Moulins de Chantemerle sur la Seugne (aujourd’hui)

Et puis brusquement, sous le soleil torride d’une belle journée d’automne, je me demande : et dans un siècle…que sera devenu Chantemerle ?…

Haut de page
Copier le lien